• Pratique :
    le lit médicalisé
    Lit ultra-bas breveté, de fabrication française,
    proposant fiabilité et confort, pour une meilleur sécurité.
    Prix  : 990,00 €
 

Les conditions d'un maintien à domicile en toute sécurité

 

« JE SUIS MIEUX CHEZ MOI » est une évidence pour la plupart des personnes âgées.

C’est aussi la volonté de tous de rester chez soi le plus longtemps possible. Pour cela, encore faut il que le logement soit adapté afin de permettre la préservation de l’autonomie des personnes âgées.

L’adaptation du logement est un enjeu majeur pour préserver cette autonomie en retardant la dépendance le plus longtemps possible.

Un meilleur accompagnement des difficultés courantes permettent à ces personnes de rester autonomes le plus longtemps possible.

Des mesures simples, telle que l’installation d’adaptations légères (aides techniques), améliorent nettement l’accessibilité et la mobilité dans le logement et favorisent ainsi le confort de vie, le bien être et donc le maintien dans son domicile de la personne âgée .

Chaque personne est unique, il est donc important de pouvoir répondre au plus près à son besoin.

C’est l’objectif de  « JE SUIS MIEUX CHEZ MOI ».

Etape 1  : Autodiagnostic de ses aptitudes pour évaluer son degré de dépendance.

Etape 2  : Les clés de l’adaptation de son domicile.

 

» Autodiagnostic

Activités journalières En autonomie Difficulté Une aide est nécessaire
Se lever
Se coucher
Se laver
Aller aux toilettes
S’habiller
Manger
Se déplacer
Se promener
Total :
-

» Comment adapter son domicile en fonction de son niveau de dépendance ?

Lieu de vie Dépendance faible Dépendance moyenne Dépendance forte
Salle bains • Tapis antidérapants
• Barres d’appui
• Barres d’appui
• Marche antidérapante
• Strapontin ou tabouret
• Planche de bain
• Barres d’appui
• Siège de douche
  ou de bains
WC • Réhausseur • Réhausseur
• Barre d’appui
• Réhausseur
• Barre d’appui
Cuisine • Accessoires
  antidérapants
• Marche pieds
• Desserte de table
• Couverts
  ergonomiques
• Mobilier adapté
• Couverts
  ergonomiques
Chambre • Réhausseur de lit
• Produits incontinence
• Prises
  télécommandées
• Chaise Pot
• Cale dos
• Table alité
• Prises
  télécommandées
• Veilleuse
• Tapis antidérapants
• Produits incontinence
• Réhausseur de lit
• Lit médicalisé
• Matelas anti-escarres
• Verticalisateur
• Produits incontinence
Mobilité • Canne
• Marchepieds
• Déambulateur
• Fauteuil releveur
• Fauteuil roulant
• Soulève personne
• Verticalisateur
• Prévention
  des escarres
Vie pratique • Loupe
• Porte-grip stylos
• Porte-grip stylos
• Jeux adaptés
• Accessoires
  de préhension
• Accessoires
  de préhension

Les chutes : 1ere cause de mortalité chez les Séniors !

Les chutes accidentelles concernent chaque année en France près de 400 000 personnes (dont la moitié des plus de 85 ans). Près de 12 000 personnes âgées décèdent à la suite d’une chute et près de la moitié iront en EPHAD suite à leurs hospitalisations.
On estime à 50000 le nombre de fractures du col du fémur chaque année avec un risque de rechute multiplié par 20.

Les causes sont multiples :
la force musculaire diminue, la précision du geste s’altère, les troubles visuels et auditifs s’accelèrent. L’environnement est aussi responsable surtout quand il est encombré ou mal adapté à l’âge de la personne.

Cinq conseils pratiques les plus évidents pour sécuriser son logement

- Dégager les espaces de circulation

- Éclairer correctement les pièces

- Vérifier la stabilité des chaises et fauteuils

- Équiper de points d’appui les escaliers
et les sanitaires (Salle de bain et WC)

- Placer un tapis antidérapant dans la douche
ou la baignoire

Rappel des aides

• L'élaboration d'un plan d'aide personnalisé (APA)
L’obtention de l’APA est soumise à trois conditions :
- résider en France de façon stable et régulière,
- avoir plus de 60 ans,
- être en situation de perte d’autonomie.

Si la personne est en perte d’autonomie :
Il existe l’allocation personnalisée d’autonomie, liée à la mise en œuvre d’un plan d’aide personnalisé adapté à la situation de chaque personne.

• Les aides de caisse de retraite
La CNAV et les deux caisses de retraite complémentaire des salariés (ARRCO et AGIRC).

• L’aide sociale légale à domicile.

Certaines mutuelles peuvent aussi participer à des aides.

Ou s'adresser pour les aides ?

» Les Comités Communaux d'Action Social (CCAS) :

• Ecully
• Tassin-la-demi-lune
• Charbonnieres-les-bains
• Sainte-foy-les-lyon
• Lyon 5e
 

» La maison du Rhône - Allocation Départementale 
   Personnalisée d'Autonomie (ADPA)

» Carsat Rhône Alpes -
   Plan d’Action Personnalisé (PAP)

» Le service public

©ADN2014